Wilfrid DE CONTI
Wilfrid DE CONTI
Temps de lecture: 5 mn environ
Illustration par Fanny Lamouroux

La RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) est un enjeu majeur de notre siècle. Lorsque l’on communique par l’objet, il paraît évident aujourd’hui que l’on souhaite réaliser des goodies éthiques. Cependant, comment s’assurer que l’on fait des goodies éthiques lorsque la plupart des catalogues contiennent un nombre incalculable de références de produits bas de gamme ? Voyons comment réaliser des objets publicitaires éthiques en 5 étapes :

1. Bien choisir un fournisseur pour qui l’éthique est importante

Notre premier conseil concerne le choix de votre fournisseur de goodies.

Un fournisseur engagé dans une démarche éthique se doit de ne sélectionner que des fabricants et importateurs qui respectent les règles éthiques. 

Il faut savoir qu’une grande majorité (plus de 80%) des goodies distribués en France sont fabriqués en Asie. Avec les scandales que nous connaissons tous sur la fabrication dans cette région du monde, nous sommes dans le droit de nous demander dans quelles usines sont fabriqués les goodies et surtout, dans quelles conditions.

Sachez que Besight est engagé dans cette démarche éthique depuis le démarrage de son activité et ne travaille qu’avec les fabricants du secteur ayant un fort engagement éthique et environnemental. Nous soutenons d’ailleurs des associations qui œuvrent pour le développement durable une à deux fois par an en réalisant des opérations de communication à l’équilibre.

2. Demander les certifications et labels des produits ou des usines

En lien avec le point précédent, cette étape vous permettra de vous assurer du sérieux de votre fournisseur.

Il doit être capable de vous fournir des certificats de conformité aux normes éthiques et environnementales (SA8000, audit BSCI ou SEDEX, ISO 14001, etc…) sur demande.

Sachez que toutes ces certifications ne sont pas forcément possédées par toutes les usines car la nature des normes auxquelles elles sont soumises diffère selon qu’elles fabriquent du textile ou des objets par exemple.

Néanmoins, le SA8000 qui certifie qu’il n’y a aucun travail d’enfant dans une usine est un indispensable, ainsi que l’ISO 14001 sur le management environnemental. En ce qui concerne les objets, il faut impérativement commander des produits conformes à la norme REACH et OEKO-TEX. Nous préparons un article sur le sujet que nous publierons au mois de Février.

Voici un exemple de la première page d’un rapport de test pour la norme REACH sur un produit Besight (les détails des organismes testeurs ont été floutés par soucis de confidentialité pour cet article) :

test reach

3. Préférer le local à produit égal

L’industrie française a connu un âge d’Or qui a pris fin en 1973 selon Bernard Esambert. Depuis, nous n’avons connu qu’un déclin global de tout le tissu industriel en France, alors que nous étions adulés par nos voisins Allemands qui faisaient référence à notre situation de leader avec l’expression suivante : « Heureux comme dieu en France ».

Malgré tous les efforts pour favoriser le made in France, l’état français ne réussit pas à relocaliser son industrie autrefois si forte.

C’est pourquoi nous ne pouvons que vous conseiller de prendre cette initiative vous-même. Il faut savoir qu’il existe de nombreux goodies made in France très originaux et très qualitatifs pour un coût raisonnable. 

Ce choix aura plusieurs bénéfices :

  • Vous contribuez au maintien du tissu industriel français restant
  • Vous profitez de goodies originaux et de qualité
  • Vous épargnez à la planète des milliers de kilomètres de transport

Autant que faire se peut, Besight vous proposera des alternatives made in France lorsqu’elle rentrent dans votre budget.

4. Viser des matériaux écoresponsables

Le goodies éthique est aussi un goodies qui contrôle son impact environnemental. 

Le choix du matériau a deux impacts sur les goodies :

  • La durabilité du produit et donc la vitesse à laquelle il va finir à la poubelle
  • La recyclabilité du produit une fois jeté

Il faut donc privilégier des matériaux durables et recyclables autant que possible. De plus, il faut savoir que de plus en plus de goodies écolos font leur apparition sur le marché et que Besight est en veille constante sur les meilleurs produits. Il n’a donc jamais été aussi simple de réaliser des goodies écoresponsables qu’aujourd’hui.

5. Bonus : faire travailler des petits créateurs

Ce dernier point est la conséquence directe de l’application des 4 premières étapes. C’est une invitation à tenter l’expérience du goodies éthique par une action concrète : faire travailler un petit créateur français qui vous fera respecter d’office les 4 premières étapes.

Bien-sûr, cela n’est pas toujours envisageable surtout lorsque l’on a besoin de réactivité ou de grandes quantités. Néanmoins, c’est une option à considérer, notamment lorsque l’on souhaite innover dans sa communication par l’objet.

Prenons l’exemple de ce fabricant français qui réalise de nombreux goodies à partir de feuilles de bois découpées très finement comme pour ce classeur en bois personnalisé :

classeur en bois

S’assurer du respect de l’éthique dans sa communication par l’objet de tous les jours ne s’improvise donc pas. Néanmoins, en suivant nos recommandations, vous vous assurerez de réaliser les goodies les plus éthiques possibles dans le contexte marché actuel.

L’auteur :

Wilfrid de Conti
Professionnel de l’engagement et de la brand advocacy

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.