Le blog Besight : un marketing par l’objet réinventé pour votre brand content

Communiquer par l’objet, cela ne s’invente pas. Les objets publicitaires ou goodies sont des véritables médias qui permettent de communiquer d’une façon qui s’avère souvent bien plus rentable que par d’autres canaux. Réaliser des objets beaux, utiles et durables garantit un succès sur tous types d’opérations de communication.

Pour mieux comprendre, lisez notre édito en bas de page en cliquant ici, ou démarrez directement la lecture de nos articles sur la communication par l’objet au 21ème siècle:

Cinq idées de goodies publicitaires pour hôtels
Goodies pour clubs sportifs : le top 5
Goodies en plastique : Les limites de la recyclabilité
Salon Tech : le top 5 des meilleurs goodies
Top 5 des goodies les plus demandés
Test mini tasse anti-fuites : l’idéal pour vos petites boissons
Grève 2019 : le top 5 des must-have
Le top 5 des goodies pour associations
Élections municipales 2020 : le top 5 des goodies
Salon des Entrepreneurs : le top 5 des goodies pour entrepreneurs
Quelles petites attentions introduire dans les courriers de nos clients ?
Test de Mr Bio : le multicâbles branché et pratique
Test de la bouteille en acier inox: une bouteille qui ne peut passer inaperçue!
Quels indicateurs garantissent la qualité d’un goodies ?
Goodies biodégradables : une solution vraiment écologique ?
Goodies de Noël : le top 10
De l’objet publicitaire au souvenir
Comment transformer des goodies en collector ?
Rendez-vous client : quel cadeau choisir pour marquer le coup ?
Gourdes personnalisées 2020 : le top 5 !
Zoom sur la loi anti plastique prévue pour 2020
Topo sur le casse-tête du nombre de couleurs des goodies personnalisés
Cache webcam, chronique de la réussite d’un goodies
Test des mini enceintes mino : des jumelles que l’on entend
Tours de cou personnalisés : quelle matière choisir ?
Test du porte clé multi-ports USB : l’objet à avoir toujours sur soi
Les goodies et l’argument de la fabrication française
Goodies tour de France : il faut faire moins, mais mieux !
Test du stylo personnalisé en liège : le stylo qui a tout juste!
Test du mug vintage personnalisé : un produit à la mode
Objet publicitaire : comment le choisir en 2020
Top 5 des goodies pour faire le buzz !
Plantes personnalisées : pourquoi et pour qui ?
Paris retail week 2019 : le top 5 des goodies
Prints originaux : idées et exemples
L’impact carbone du transport des goodies
Goodies pour smartphone : le top 5
Top 5 des goodies pour les étudiants
Comment faire un beau visuel pour vos goodies ?
Top 5 des goodies pour vos collaborateurs sédentaires
Comment choisir ses goodies gourmands ?
Comment bien mettre en avant votre marque sur vos goodies?
Top 5 des goodies pour les livreurs
Notre démarche expliquée aux baby boomers
Top 5 des goodies pour les agents immobiliers
Top 5 des goodies pour vos commerciaux
Les meilleurs goodies pour la coupe du monde de rugby 2019
Comment recevoir ses goodies à l’heure ?
Les attentes des consommateurs en matière de goodies
Le chemin accompli en 2018 vers le #BUD, Beau, Utile et Durable
Top 5 des goodies pour la foire de Paris
Le ROI des objets médias à la loupe
Quel format d’image choisir pour personnaliser des goodies ?
La digitalisation du marché des goodies et de ses circuits de production
Est-ce qu’un goodies peut devenir un objet que l’on utilise au quotidien ?
Le cercle vertueux du BUD : Beau, Utile et Durable
Goodies vs cadeaux d’affaires, quelle est la différence ?
Goodies pas cher, bien comprendre les prix du marché
Top 5 des goodies pour le salon du bourget
Hackathon : faites rêver vos participants avec des goodies
Comment trouver la couleur parfaite pour votre goodies ?
Tout savoir sur la réglementation en vigueur pour les goodies en 2020
Top 5 des goodies pour un séminaire d’entreprise ?
Que choisir entre un goodies cher ou un pack de goodies accessibles ?
Comment communiquer par l’objet pour votre anniversaire d’entreprise ?
Le sweat personnalisé, les conseils de marquage
Top 5 des goodies pour le salon de l’agriculture 2020
Le livre blanc sur les goodies
Comment faire des goodies éthiques en 5 étapes ?
La bougie parfumée, le cadeau parfait pour vos salariés avant la saint valentin
Top 5 des goodies made in France en 2020
Des vœux d’entreprise 2020 originaux grâce aux goodies
Comment choisir ses goodies pour un salon professionnel ?
Test du porte clé batterie : un powerbank innovant pour 2019
Le marketing collaboratif, la solution pour réduire vos dépenses ?
Les techniques de marquage sur textile
Comment bien choisir son fournisseur de goodies ?
Top 5 des goodies classiques revisités par Besight
Le portrait du collaborateur moyen en 2018
Carte de vœux d’entreprise 2019 : soyez naturels !
La pub actuelle fête ses 70 ans, serait-il temps de changer ?
SEDEX et BSCI : les audits sur le marché des goodies
Top 5 des mugs personnalisés d’entreprise du moment
Stylo personnalisé d’entreprise : comment être original ?
Le coffret cadeau d’entreprise, comment le constituer en 2 étapes ?
La théorie des 1000 fans
Goodies tendance 2019 : le top 5
Welcome pack, ne négligez pas ce premier geste !
Noël approche, comment communiquer autrement sur les événements
Cadeaux de fin d’année, ne loupez pas le coche !
Engagez vos clients grâce à votre démarche écoresponsable
Le secret du team building : le don
Top 5 des bonnes pratiques de l’expérience client
Repensez vos événements internes par le don et la cocréation
Mettons de l’UX dans les goodies
Pourquoi l’image de marque doit-elle être l’affaire de tous ?
QVT, une démarche globale
Pourquoi les objets publicitaires doivent adopter les codes du luxe ?
Le brand content : un levier RH !
RH et comm’ interne : que diriez-vous d’une cocréation ?
Fidéliser et engager la génération Y par la cocréation de design
Les 5 avantages de la co-création pour vos campagnes marketing
Communication interne : barrières, enjeux et outils
Cas client Besight : le forum mondial Convergences
L’engagement par le don et l’émotion
Brand content Phygital : Notre définition
Ne parlons plus de bonheur au travail !
Engagement collaborateurs : les trois étapes pour réussir
La publicité est morte, vive la publicité !
Pourquoi votre définition de l’engagement est fausse
Le pouvoir de votre image de marque sur la fidélisation client
Abattre les frontières du marketing On et Offline : le modèle Phygital
Le Marketing RH : mieux engager vos employés
Ne laissez pas tomber votre communauté Facebook après tant d’efforts
Qu’est-ce que la cocréation ?

Edito :

La communication par l’objet et son histoire

La communication par l’objet a vécu de nombreuses évolutions liées à de grandes évolutions sur le marché. La première trace d’un objet publicitaire remonte en 1880 à Long Eaton qui réalise le premier objet personnalisé à but promotionnel. Entre temps, l’histoire nous a fait vivre de nombreux événements majeur qui ont eu tendance à changer le paradigme de la consommation et donc du marché.

Par exemple, l’impact qu’ont eu les deux guerres sur le marché de la communication par l’objet est incroyable:

Le premier stylo personnalisé est inventé par Parker à la suite de la première guerre mondiale, en copiant le système des fusils à cartouches pour l’encre.

Après la seconde guerre mondiale, c’est la mentalité des consommateurs qui évolue. Ces derniers se concentrent avec ferveur sur la conservation et la possession. L’ère matérialiste a imposé au marché de l’objet publicitaire de proposer aux clients des objets utiles qu’ils vont garder.

Mais ce n’est pas tout, la période post 30 glorieuses a aussi eu son impact sur la communication par l’objet. Aux alentours des années 80/90 en Californie, c’est l’arrivée des « swags » : ces fameux objets personnalisés à l’image d’une entreprise et que l’on distribue partout où on va. C’est à ce moment là que le marché a penché vers une surconsommation.

On arrive seulement en ce moment à une réduction de cette surconsommation de goodies. Et on a envie de dire tant mieux chez Besight !

Comment bien communiquer par l’objet ?

Chez Besight, de par notre expérience sur le marché des goodies et par une expérience passée sur le marché de la mode éthique et collaborative, on a identifié 3 axes majeurs pour bien communiquer par l’objet et réaliser des goodies originaux :

1. L’objet publicitaire en tant que tel : Travailler le choix de votre goodies est important. La cohérence entre l’utilité du produit et votre cible est primordiale pour un objet qui plait vraiment. Que cette cible soit interne (vos collaborateurs), ou externe, le choix de l’objet ne sera pas forcément le même. Aussi, en fonction des événements, vous ne devez pas communiquer par l’objet de la même façon. Cela sera exactement le même sujet en fonction des différents métiers. Aussi, avec l’objectif de mieux communiquer par l’objet, il faut s’assurer de la qualité d’un objet, de son utilité et enfin de sa durabilité. Nous effectuons régulièrement des tests pour vérifier que nos goodies soient bien durables afin que l’on puisse les certifier #BUD, Beaux, Utiles et Durables.

2. Le graphisme sur cet objet publicitaire : Un objet est avant tout un média. Ce qui signifie qu’il doit véhiculer un message. Et pour cela, il faut que le graphisme que l’on viendra appliqué sur cet objet personnalisé soit vraiment travaillé.

3. La communication autour de cet objet : le futur de la publicité, c’est le brand content phygital. Ca tombe bien, avec les objets publicitaires, il est possible de réaliser des opérations de brand content qui font le lien physique/digital. Ce type d’opération s’appelle la cocréation, où l’on cherche à engager une communauté dans le choix et/ou la conception d’un goodies.

Cette démarche est cohérente avec l’évolution globale du marketing.

L’évolution globale du marketing 

Le marketing au 21ème siècle, ce n’est plus simplement des campagnes publicitaires en masse. La guerre des marchés n’est plus gagnée par ceux qui dépensent le plus, bien au contraire. Nous l’avons vu à de multiples reprises avec les réussites de startups qui n’ont pas nécessité les mêmes fortunes que dépensent les grandes entreprises implantées depuis longtemps sur le marché.

Avec l’avènement des réseaux sociaux, les services marketing ont flairé une opportunité majeure qu’ils se devaient de saisir. Cependant, les promesses réalisées par les géants du web n’ont pas tenues longtemps, en dépit de toutes les astuces intelligentes constamment inventées par les marketeux. Le « reach » (la portée des publications) organique sur les réseaux sociaux n’a cessé de chuter et a rendu inutile les immenses bases de followers que les marques ont mis des années à construire. A la place, ces géants privilégient maintenant le trafic payant sur tous les médias

En résumé, le web tend à devenir une véritable jungle de l’investissement qui ne laisse de la visibilité qu’aux plus riches. Les consommateurs sont soumis aux publicités des géants uniquement et ont fini par y devenir rétifs

Et c’est là que le marketing est devenu très intéressant… Si on résume la situation :

  1. La visibilité est uniquement accessible aux plus riches via des publicités
  2. Les consommateurs ne s’intéressent plus aux publicités
  3. Ils ont réellement le choix parmi des milliers d’alternatives
  4. Ils préfèrent qu’on leur raconte des histoires plutôt qu’on leur vende des produits

Si la place en ligne, tant plébiscitée depuis plus de 15 ans, est si chère et si peu rentable, pourquoi continuer dans cette direction ?

D’autres voies sont envisageables. Pour gagner la course et arriver en première place, il faut jouer intelligemment avec les nouvelles cartes que l’on a distribuées aux marques : moins de visibilité en ligne, des consommateurs plus rétifs aux publicités conventionnelles et un besoin d’authenticité.

En bref la recette d’un marketing gagnant en 2019, c’est de mettre en place toute une démarche qui enrichit votre brand content. Délivrer une communication sincère qui présente réellement les atouts de votre marque et sa raison d’être est le chemin direct vers la réussite.

Un canal de communication que vous utilisez déjà est parfait pour répondre à ces nouveaux enjeux : les objets publicitaires ! Cependant, attention ! Pour bien communiquer par l’objet, il faut réinventer la façon de faire et se passer des anciennes méthodes.

La méthode conventionnelle veut que vous fassiez imprimer un logo sur un objet classique comme un stylo, un carnet ou un t-shirt. On finit avec un objet personnalisé souvent de mauvaise qualité et qui ne véhicule aucun message, ni les valeurs de votre marque…

Les enjeux de cette communication par l’objet réinventée, chez Besight, on en a fait notre fer de lance. Nous traitons sur notre blog de sujets divers comme le brand content, la cocréation, la culture d’entreprise avec le prisme de l’objet publicitaire, ou plutôt, de l’objet média.