Les attentes des consommateurs en matière de goodies

par | Avr 9, 2019 | 0 commentaires

Pour vous assurer d’offrir un objet publicitaire qui plaira, retour sur l’étude de la 2FPCO qui décrit les attentes des consommateurs lorsqu’ils reçoivent des objets publicitaires. Le consommateur se complexifie et les attentes en termes d’objets publicitaires suivent la marche. Entre éco responsabilité, made in France, éthique et utilité, voyons quelles sont les caractéristiques en vogue des objets publicitaires pour réaliser de véritables goodies tendances.

Des objets publicitaires utiles

Les faits :

Comme nous le répétons souvent, un objet publicitaire doit être utile en premier lieu. C’est la caractéristique indispensable pour s’assurer qu’un objet soit conservé. Les consommateurs sont d’ailleurs 69% à les conserver pour cette raison:

Mais ne nous limitons pas seulement à l’utilité du produit. Un objet utile n’est pas forcément un objet utilisé. Plusieurs raisons viennent expliquer ce phénomène et notamment, la saturation de certains goodies qui sont bien trop souvent distribués:

Les conseils :

On voit clairement que les instruments d’écritures sont ultra représentés. Cependant, leur durée de vie étant plus faible, ce ne sont pas les objets dont les consommateurs sont le plus saturés. C’est la catégorie qui a été nommée “goodies” dans l’étude et qui regroupe ce que l’on appellerait les gadgets chez Besight (pin’s, stickers, etc…) qui est en saturation totale. La solution dans ce contexte : réaliser des goodies d’entreprise vraiment originaux afin que vous puissiez sortir du lot et investir le quotidien de votre cible.

Enfin, il ne faut pas prendre seulement en compte le résultat présenté sur le graph ci-dessus. En effet, on remarque lorsque l’on croise les résultats avec les cibles, que les goodies les plus attendus varient en fonction de chaque profil issu de l’étude:

La conclusion sur ce point :

Comme toujours, nous ne rappellerons jamais assez l’importance du ciblage dans la communication par l’objet. A l’heure du digital, nous en parlons énormément pour la publicité sur facebook ou google par exemple. Mais certaines entreprises semblent avoir oublié qu’un objet est, au même titre que ces plateformes, un véritable média qui nécessite donc au même titre un ciblage qualitatif. La clé réside donc dans un “product/market fit” (en langage startup) ou en d’autres termes à une adéquation entre un objet publicitaire et une cible.

Des objets publicitaires porteurs de valeurs

Le consommateur se complexifie, leurs attentes également. Dans un monde qui, par la force des choses, se sent de plus en plus concerné par les enjeux éthiques et écologiques, nous ressentons un véritable changement d’état d’esprit de la part des consommateurs.

Les faits :

Ces changements se ressentent fortement dans l’étude de la 2FPCO comme le montre ce graph:

On remarque que plus de 85% des consommateurs considèrent le respect des travailleurs et de leurs conditions de travail ainsi que le respect de l’environnement comme des critères importants.

Ces attentes sont confirmées par la volonté des français de recevoir plus d’objets made in France, puisqu’ils sont 74% à indiquer que c’est un critère important pour eux. Une fabrication européenne est déjà un plus pour 69% d’entre eux.

Ces points corroborent une volonté de la part des consommateurs de recevoir des goodies qui sont en accords avec leurs valeurs personnelles. Même s’ils gardent une opinions positives des objets publicitaires, notamment grâce à leur utilité, il reste encore des axes d’optimisation:

Les conseils :

Bien comprendre les attentes de sa cible est primordial pour bien choisir ses objets publicitaires. Comme nous le répétons, un objet publicitaire doit être BUD, Beau, Utile et Durable afin d’être véritablement apprécié par les consommateurs d’aujourd’hui. L’étude nous confirme que la durabilité et l’utilité sont des facteurs déterminants pour le succès d’une campagne de communication par l’objet.

Cependant, attention à ne pas négliger ce travail car un goodies qui ne respectent pas ces critères et qui déplaît sera contre productif:

Etant donné que 3 personnes sur 4 se souviennent de la marque qui leur à offert l’objet, il existe un risque que l’image de l’entreprise soit dégradée si l’objet déplaît. Les consommateurs sont d’ailleurs 31% à annoncer qu’ils pensent que la marque ne se soucient pas de ses clients et 47% au total à avoir une mauvaise image de l’entreprise si le goodies qu’ils reçoivent leur déplaît.

La conclusion sur ce point :

Il ne faut pas négliger les attentes nouvelles des consommateurs au risque de dégrader l’image de votre marque. L’objet publicitaire est un média à fort potentiel dont 3 personnes sur 4 se souviennent. Il serait donc dommage de passer à côté d’une si belle opportunité de communication.

L’objet publicitaire attendu par le consommateur et donc avant tout BUD, Beau, Utile et Durable, comme le confirme cette étude de la 2FPCO. Une fois encore, pensez à bien choisir vos goodies par rapport à la cible de votre événement ou de votre cadeau pour éviter de décevoir et de ternir votre image de marque. Enfin, n’oubliez pas de communiquer vos valeurs et choisissant des objets publicitaires écologiques et éthiques.

L’auteur :

Wilfrid de Conti
Professionnel de l’engagement et de la brand advocacy

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.